TOP EVENEMENTS

Exposition

Histoire et actualité de la laïcité 

 

 

Au Centre Evangélique protestant de Bernay

Du 9 au 20 octobre 2020 de 14h à 17h (fermé le dimanche)

 

L’exposition permet de mieux appréhender les débats historiques tout en faisant écho à l’actualité d’aujourd’hui. 

 

La définition la plus courante de la laïcité est celle de la séparation des Eglises et de l’Etat, loi promulguée le 9 décembre 1905. Or, l’exposition met en lumière que la séparation ne constitue ni historiquement, ni théoriquement, le seul élément de l’identification des principes référents à la laïcité. La loi de 1905, rompt avec la logique de la première tentative de séparation, entre 1795 et 1801, qui entrainait la France vers une dérive totalitaire au nom de la laïcité. Par exemple, les cérémonies extérieures comme les processions ou sonneries de cloches, et les signes extérieurs comme le port du costume ecclésiastique en dehors des célébrations, étaient prohibés. L’affaire Dreyfus, a été l’occasion de rallumer cette conception radicale, que l’on retrouve dans certaines propositions de loi en 1903. En 1948, tous les Etats signataires de la Déclaration universelle des droits de l’homme ont affirmés la nécessité de la tolérance. Aujourd’hui, la tolérance au sens laïque du terme, impose aucun dogme ou conviction et tous sont honorables. Les convictions de chacun ne sont plus prises en compte pour déterminer le statut, les droits et les libertés de chacun. La laïcité affirme l’égalité de tous les hommes devant la loi, elle accepte les différences et le pluralisme. 

 

Cependant, la laïcité n’est pas comprise par tous : certains privilégient la stricte neutralité, d’autres cherchent à démontrer la modernité de l’athéisme par un mode d’expression anticlérical, voire antireligieux, d’autres encore donnent la priorité au combat pour la démocratie… La vigilance doit être constante afin que les valeurs laïques ne soient pas trahies ou perverties dans des discours non éclairés. 

 

Autour de l’exposition 

             Vendredi 9 octobre à 20h

Conférence

« La laïcité, espace public de liberté ou religion d'Etat ? »

Par Franck Meyer, président du CPDH (Le Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine), porte-parole du collectif des maires pour l’enfance et professeur de l’éducation nationale.

L'origine de la laïcité et son installation progressive dans la société française doit permettre d'en comprendre les forces mais aussi les tensions et les déviances. Depuis plus d'un siècle les mêmes questions se posent dans des contextes sociaux pourtant différents, alors comment faut-il comprendre la laïcité aujourd'hui et comment devrions-nous la vivre ?

Pour les établissements scolaires

Ecoles, collégiens et lycéens

Visite guidée ou visite libre sur réservation au 06 98 25 11 41

Un dossier pédagogique est mis à disposition des enseignants.

 

Conditions de visite  

Entrée et animations gratuites.

Visites du lundi au samedi de 14h à 17h

Visites guidées sur demande

 

Contacts :

Magali PEPIN, commissaire de l’exposition

Secretariat.pastoral@lecep-bernay.com

06 98 25 11 41

 

L’exposition Les Justes de France retrace, à travers de nombreuses photographies et documents d’archives - dont certains originaux ont été confiés à cette occasion par les familles de Justes et de sauvés – le parcours et les actions de sauvetage de quelques 150 Justes, organisés en réseaux ou à titre individuel. 

 

Ces histoires de vies, de destins croisés, ne sont que des exemples parmi les nombreuses actions de sauvetage qui se sont déroulées en France pendant la Seconde Guerre mondiale. En évoquant certaines d’entre elles, l’exposition donne au visiteur un aperçu de ces nombreux actes d’humanisme, dont beaucoup resteront inconnus, qui ont permis aux trois quarts des Juifs en France de survivre.

 

Individuellement, collectivement, organisations chrétiennes et protestantes, hommes d'églises, passeurs isolés, fonctionnaires, jeunes, hommes, femmes, les Justes ont constitué une chaîne d'espoir sauvant des vies humaines. 

Depuis leur entrée au Panthéon en janvier 2007, les Justes de France sont devenus une figure majeure de la mémoire de la seconde guerre mondiale. Environ 2500 justes ont ainsi été honorés. 

 

Fréquentation de l’exposition du 12 au 15 octobre 2019

 

Total individuels exterieurs :

  • 31 personnes 

Total scolaires :

  • 43 élèves de seconde (lycée Saint-Anselme) 
  • 18 élèves de CM2 (école Ferdinand Buisson) 
  • 5 enseignants 

 

Total géneral des personnes extérieures au CEP : 97 visiteurs 

Exposition MLK 50 ans après

Du 6 au 12 octobre

 

Le 4 avril 1968, Martin Luther King mourait assassiné. Les nations étaient sous le choc. Le pape Paul VI, qui avait reçu King en audience privée au Vatican en 1964, exprima sa profonde tristesse et le président des Etats-Unis de l’époque Lyndon Baine Johnson décréta un deuil national.

 

La vie et le message de Martin Luther King, pasteur baptiste et prix Nobel de la paix, ont été marqués par le refus de la violence, des injustices, de la ségrégation, du racisme. Il a inlassablement milité en faveur de la réconciliation et du vivre ensemble.

 

Pendant longtemps les Noirs de France étaient dispersés sur trois continents à des milliers de kilomètres de la capitale (notamment dans les anciennes colonies). Aussi, leurs revendications étaient imperceptibles. Le flux migratoire des années 60 à 80 à favoriser l’installation en France de minorités ethniques. Alors, on observe de nos jours qu’un phénomène qui était souterrain, est en train de remonter en surface sur fond de revendications politiques, sociales et aussi mémorielles, autour d’un élément qui est considéré par certains comme fédérateur : celui de la couleur de peau.

 

Finalement, cinquante ans plus tard, le discours de Martin Luther King reste d’une brûlante actualité. On assiste encore, souvent impuissants, à certaines pratiques discriminatoires à caractère racial, à des messages de haine et des politiques d’exclusion, que pourtant le modèle français d’intégration républicaine s’était efforcé de recouvrir du voile de l’universalisme et de l’égalité citoyenne.

 

Aujourd’hui, de nombreux français de couleur noire et basanée, se sont regroupés dans diverses associations pour faire entendre leurs revendications, tel que « le Conseil représentatif des associations noires de France », « Collectifdom », « Indigènes de la République » pour n’en citer que les plus connues. Et dans une autre mesure et non la moindre, la loi du 13 juillet 1990 a donné mandat à la Commission nationale consultative des droits de l’homme en France pour recenser chaque année, dans un rapport remis au Premier ministre, les manifestations de racisme, d’antisémitisme et de xénophobie ainsi que les moyens de lutte mis en oeuvre dans notre pays, pour les combattre.

En 2017, Bouge ta France a présenté l’exposition sur les « 500 ans du protestantisme ». 

 

Des églises et autres institutions ont suivies comme au CEP de Bernay où elle a été programmée du 1er au 8 décembre 2017. 

 

Cinq cent ans de Réforme protestante, ça se fête !

Nous avons eu la joie de recevoir Debora DUROY au CEP de Bernay.

 

C'est une artiste qui est Auteur, Compositeur et interprète.

 

Elle nous a partagé pendant 1h30 des compositions tirées de son histoire et ainsi nous faire vivre ce qu'elle a pu vivre avec Dieu.