LE MOT DU PASTEUR

 

Le vœu de mon cœur, est que vous croissiez dans l’amour de Dieu connu merveilleusement en Jésus-Christ, afin que vous tressailliez d’une joie ineffable, sûre que vous êtes de remporter le prix de votre foi qui est le salut de vos âmes.

 

 

Et l’Eglise s’est déjà mise en marche, courant vers le but…

 

 

Semaines de jeûnes et prières, nuit de prières, émaillant le cours de l’année, contribuent à notre épanouissement et à un renouveau dans l’Esprit. Débutés en 2017, ces moments privilégiés se scelleront au sein de l’assemblée pour que vous tourniez chaque jour davantage toute votre espérance vers le Seigneur. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelé à sa gloire éternelle dans le Christ, vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlable.

 

 

Et puis, toujours plus adaptées, les réunions de « secours bibliques » répondent à une soif de croissance spirituelle et de connaissance profonde de la personne de notre Dieu. S’appliquer à développer la compréhension de notre Roi et Père céleste, à travers l'écoute et la lecture de la Parole du Dieu que nous aimons servir, est indispensable pour vivre notre foi.

 

 

Je vous souhaite une année pleine de maturité, de sagesse et de discernement…

 

Pasteur Loïc

 


COMMUNIQUE CONTRE LA BENEDICTION DES COUPLES DE MEME SEXE




L’église du Centre Evangélique Protestant de Bernay (le CEP) s’unit à sa fédération l’Union d’Assemblées Protestante en Mission (UAPM) pour dénoncer l’acceptation de la bénédiction du mariage homosexuel par la Fédération Protestante Unie de France votée par le synode le 17 mai 2015 à Sète.


La cérémonie religieuse est une demande de bénédiction divine sur une union déjà prononcée à la mairie. Les époux demandent la bénédiction de Dieu sur leur foyer et sollicitent les prières de l'église et la prennent en témoin de leur engagement réciproque.


En conformité avec la Parole de Dieu, l’Église répond favorablement qu’à des demandes de bénédiction de mariage célébrant l’union exclusive d’un homme et d’une femme.


« Pour cette raison l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Ce que Dieu a uni, ne se sépare pas ». 

Matthieu 19:5-6


“Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination” Lv 18 : 22.


En acceptant la bénédiction des couples de même sexe, la Fédération Protestante Unie de France prétend confondre le souci louable d’accueillir les personnes homosexuelles et de bénir un simple accompagnement venant de la volonté des personnes demandeuses. Rappelons toutefois que la FPF est de type fédéral et non ecclésial. Dans ce sens, elle est d’un autre ordre que celle qui est vécue à l’intérieur des Eglises. Elle ne nivelle pas les différences théologiques, éthiques et ecclésiologiques.


Les Eglises de la Coordination Evangélique ont suivi avec intérêt les travaux de L'UEPAL et de l'EPUdF sur l'accompagnement des homosexuels chrétiens au sein de leurs Eglises : La qualité des documents mis à disposition ouvre la voie à de nombreuses réflexions et offre un modèle d'annonce de « l'Evangile de libération et de grâce » auprès de personnes à orientation homosexuelle, dans le contexte plus global de l'évolution des Lois encadrant le mariage en France (Jean-Marc Potenti). 

Le Centre Evangélique Protestant de Bernay, en tant qu’église évangélique, se rapproche du texte de la commission d’éthique protestante évangélique et désire le respect et l’empreinte d’amour envers les personnes homosexuelles, tout en étant fidèle à la vérité biblique. Selon ces principes, Le CEP de Bernay accueille donc toutes personnes homosexuelles, sans toutefois cautionner et se conformer à leurs idées. Elle se préoccupe d’amener des hommes et des femmes pêcheurs à se convertir à Jésus-Christ et à vivre selon l’Evangile. Rappelons la parole du Christ « Va et ne pêche plus », qui est rendue possible par une rencontre personnelle avec le Seigneur et dans la foi en la grâce qui transforme l’être humain.

De tout temps, l’esprit du monde est venu mettre à mal la création en insufflant à l’humanité qu’elle était dieu, n’ayant plus besoin d’être homme et femme. Refusant la merveilleuse création de Dieu. Sodome et Gomorrhe en sont de cuisants exemples et Dieu a montré son désaccord en détruisant ces villes où régnait l’impudicité.


Aujourd’hui, en Europe, le mariage homosexuel a déjà été légalisé ou est en passe de l'être dans treize pays. A chaque fois, cela s'est fait par voie parlementaire. Trois référendums se sont tenus dans des Etats membres de l'Union européenne sur le sujet depuis 2012, qui ont tous abouti à son rejet. La Slovaquie a dit "non" au mois de février, mais ce vote a été invalidé faute d'une participation suffisante. En 2013, la Croatie a fait de même, mais son Parlement a créé l'année suivante une union civile pour les homosexuels. Enfin, la Slovénie a dit non par référendum en 2012. Mais le Parlement a fini par adopter le mariage homosexuel en mars 2015.Les quatorze nations européennes qui refusent l’union entre deux êtres du même sexe sont montrées du doigt : quelle confusion !

Les médias sont également les grands défenseurs du mariage pour tous. Le grand Concours de l’Eurovision de la chanson est actuellement le théâtre de l’homosexualité. C’est une des plus populaires organisations qui sert la cause homosexuelle avec la communauté gay, touchant vingt-six pays.

Enfants de Dieu, nous nous élevons contre de telles pratiques et crions au monde qu’il s’enfonce inexorablement dans le péché.  Nous réfutons les arguments selon lesquels nous serons amenés à suivre l’évolution de la société. Nous n’accepterons pas de compromis et aucune pression venant du gouvernement, des médias, des lobbies gays  et des politiques.  


Pasteur Loïc Pouliquen