Les origines

 

Avant 1950, l’église fut dirigée par le pasteur Emile Dallière, qui exerçait alors son ministère à Evreux. A l’origine de la création de l’Union de Prière, il fut également l’auteur d’un opuscule d'une cinquantaine de pages D'Aplomb sur la Parole de Dieu, courte étude sur le réveil de Pentecôte (1932). Le pasteur Hérault de Pont-Audemer assura la plupart des réunions. Le local situé rue de Beaumont appartenait à un garagiste.

 

Les années 1950 : M. Cruchaud

 

M. Cruchaud, obéissant à un appel du Seigneur pour la France, quitta la Suisse avec son épouse pour assurer la succession de M. Dallière. L’église était alors reconnue sous le nom de « Eglise Evangélique Assemblée de Dieu » et était inscrite au registre des associations cultuelles à la date du 13 novembre 1954.

A cette époque, les cultes et les réunions se déroulaient dans une pièce exigüe au 1er étage de l’abbatiale. La vétusté de ce local obligea les membres de l’église à trouver un autre lieu. En 1971, la ville de Bernay consentit à mettre à disposition de l’église une salle beaucoup plus spacieuse dans l’immeuble abritant la caserne des pompiers située boulevard Dubus. Cependant l’idée de ne plus être tributaire de la commune, dans un local impersonnel et difficile d’accès pour les personnes âgées (accès par un escalier étroit) se fit de plus en plus ressentir.

 

Dans sa bienveillance, Dieu pourvoya à l’argent par l’intermédiaire d’un héritage. Après le décès d’une sœur de l’église, la famille chrétienne, installée sur Pont-Audemer, léga l’héritage à Bernay. Un terrain fut ainsi acheté route de Broglie, à l’entrée de la ville, sans avoir recours à un emprunt. Grâce à la coopération active et généreuse des membres de l’Eglise, tant matérielle que financière et à l’action de Dieu, la construction de la salle de réunion devint une réalité en 1984. Daniel Gaillard et Gérard Legrain avaient consacré tous leurs samedis à la construction de l’édifice ; ce qui représentait un ou deux rangs d’agglos par semaine. Tant qu’à M. Cruchaud, alors très âgé, il n’avait ménagé ni sa peine, ni ses efforts. Mais, diminué par la maladie, il dut avec son épouse abandonner le ministère pour retourner en Suisse où ils entrèrent très vite, l’un après l’autre, dans la paix du Seigneur.  M. Cruchaud était âgé de 90 ans.

 

1989 – 1991 : Eric et Johanne Pickston

 

Le 1er mars 1989, l’appellation de « Eglise Evangélique Assemblée de Dieu » changea en « Eglise du Plein Evangile de Bernay».

 

Le 1er novembre 1989, le bureau de l’association déclara EricPickston employé en tant que pasteur auprès des administrations.

 

 

EricPickston donna sa démission d’enseignant en août 1991 pour partir sur Caen. Le 31 octobre, il quitta définitivement Bernay avec son épouse.

 

Les années 1990 :  Daniel et Renée Gaillard 

 

Au cours des années 1989 - 90, Daniel Gaillard, avec le consentement des anciens, accepta la responsabilité de l’Eglise.

 

En 1993, Bernard et Jacqueline Hersent arrivèrent à l’église de Bernay et se montrèrent un appréciable soutien spirituel pour Daniel et Renée Gaillard. Bernard avait été le pasteur de l’Aigle, puis le couple s’était installé à Pont-Audemer avant de s’établir pour un temps à Nantes. Un peu plus d’une année après sa venue à Bernay, en octobre 1994, Bernard partit dans le repos de Dieu. Jacqueline resta membre de l’église de Bernay jusqu’à son décès en 2014.

 

Plusieurs projets d’évangélisation furent mis en place. Notamment, en 1994, l’objectif proposé aux membres du bureau consista en une collaboration avec l’église Centre Vie Chrétienne d’Evry pour aider les chrétiens de Bernay dans l’évangélisation. Ce précieux soutien est encore de nos jours d’actualité, en cette année 2015.

 

La vision d’expansion et de se tourner vers la ville, donnée à Daniel Gaillard pour l’Eglise de Bernay, commençait à se mettre en place.

 

Le 6 novembre 1995, l’association cultuelle changea de nom pour le titre de « Centre Vie Chrétienne ».

 

Depuis plusieurs mois, en cette année 1995, l’église était sur les rangs pour l’acquisition des vastes locaux FAD, situés 10 rue Louis Gillain, mis en vente par décision judiciaire suite à la faillite de la société. L’église envisagea alors de vendre ou de louer le local route de Broglie au cas où la vente serait effective.

L’église obtint les fonds nécessaires et elle mit l’ancien local à la location. Le local devant être libéré en octobre, une autorisation de s’installer dans le nouveau bâtiment le 30 novembre 1995, avant la signature de l’acte de vente, fut accordée. L’église devint donc propriétaire d’un immeuble d’une surface de 900 m2. Des travaux d’assainissement commencèrent alors, mais il fallut attendre l’obtention d’un permis de construire et de sécurité avec l’aide d’un architecte pour la réalisation des autres travaux. La priorité fut donnée à l’école du dimanche et à la nursery installées dans des salles jouxtant la salle de culte. Ce lieu répondait à la vision donnée à Daniel Gaillard : s’ouvrir à la ville.

 

Lors d’une assemblée extraordinaire du 28 juin 1998, les membres de l’église décidèrent de changer l’appellation de l’association de Bernay et de modifier les statuts. Ils envisagèrent également une gestion d’association cultuelle relevant de la loi 1905 et non une gestion d’association culturelle relevant de la loi 1901. Le 22 juillet 1998, l’église était déclarée en sous-préfecture avec un nouveau titre : le CEP – Centre Evangélique Protestant.

 

En 1999, David Gaillard fut nommé responsable pour l’ensemble des groupes des enfants de l’école du dimanche et des jeunes. Coordinateur, il travailla en lien avec les anciens et le pasteur. Il eut notamment pour mission de proposer des actions communes pour établir une unité parmi les différents groupes (la nursery, les petits, les moyens, les grands et les jeunes).

 

2001 – 2002 : Pétro et Charlotte Van Den Bosch

 

Suite à la démission, 18 mois plus tôt, de Daniel Gaillard en tant que pasteur de l’Eglise de Bernay, la fédération UAPM proposa que l’Eglise de Bernay devienne temporairement une annexe de l’Eglise de Rouen sous la direction de Hanspeter Bolli et avec l’aide de Pétro et Charlotte Van Den Bosch. En 2001, Hanspeter Bolli devint donc le pasteur à part entière de Bernay et Pétro Van Den Bosch son pasteur adjoint. En juin 2002, Pétro et Charlotte annoncèrent leur prochain départ.

 

En 2002, il fut décidé de vendre le local rue Maurice Lemoigne qui posait quelques difficultés.

 

2002 – 2005 : Philippe et Sélina Doudou

 

Philippe et Sélina Doudou, venus d’Angleterre et recommandés par Tony Howson, remplacèrent la famille Van Den Bosch en 2002. Une collaboration se créa entre l’église de Tony en Angleterre et celle de Bernay. 

 

2006 - 2014 : Loïc et Sara Pouliquen

 

En 2006, Loïc et Sara Pouliquen reçurent un appel de Dieu pour accepter la charge pastorale de l’Eglise de Bernay.

Loïc était déjà très engagé dans la vie de l’Eglise tant au niveau de la louange qu’au niveau de la trésorerie. Le bureau et le conseil d’administration s’engagèrent alors moralement et spirituellement vis-à-vis de leur ministère en tant que couple stagiaire pour une durée de deux ans. Loïc et Sara s’engagèrent à poursuivre la vision donnée à Daniel Gaillard en continuant les travaux de l’église. David Gaillard assista Loïc dans ses tâches pastorales jusqu’à son départ à Chindrieux, en juillet 2013, où il fut appelé en tant que pasteur.

 

Daniel Gaillard partit auprès du Seigneur le 9 novembre 2010 et c’est son gendre, loïc Pouliquen, qui fut instauré, par l’UAPM, pasteur à Bernay avec le ministère d’apôtre, la même année.

De 2010 à 2011, les travaux de l’église s’accélèrent considérablement grâce à une équipe qui travailla quotidiennement à l’œuvre du Seigneur. La grande salle de culte, le bureau administratif, le couloir d’accueil et les douches de baptême furent entièrement aménagés (cloisons, électricité, plomberie, revêtements des sols, peintures...) pendant ces deux années.

 

En 2013, le livret de marche commune fut rédigé et présenté à l’assemblée.

 

En matière de formation, quatre couples de leaders ont été choisis pour soutenir le ministère pastoral. Parmi ses quatre couples, Samuel et Marion Grisel sont à ce jour pasteur stagiaire.